Piercings, écarteurs, implants : quelles différences ?

Certes, vous connaissez parfaitement ce que c’est que le piercing, mais vous n’avez probablement pas encore entendu parler de l’écarteur ou de l’implant. Cependant, ce sont des pratiques très en vogue actuellement. La différence entre les écarteurs, piercings et implants réside dans leur technique de pose.

Le piercing, c’est quoi exactement ?

Le piercing est une pratique ancestrale qui est encore très à la mode de nos jours. Il consiste à introduire un bijou dans la peau ou dans une muqueuse en la transperçant, ce qui entraîne une modification corporelle. De ce fait, sa réalisation doit être mûrement réfléchie.

Vous pouvez le réaliser sur les oreilles, la langue, le nez, les lèvres, le menton ou encore le nombril. Toutefois, le type de bijou varie d’une zone à une autre.

Comme le bijou est inséré à l’aide d’une aiguille creuse permettant un perçage précis et toute en douceur, il faut donc avoir un grand sens de la précision. Le mieux est de la confier à un pierceur professionnel, car il dispose de toutes les compétences requises et maîtrise parfaitement toutes les règles d’hygiène. Il se peut aussi que certaines bijouteries proposent ce type de prestation. Dans la majorité des cas, elles utilisent un pistolet pour pouvoir réaliser le piercing, alors que cet appareil n’est pas vraiment adapté. De plus, il n’est pas tout à fait stérile. Le pistolet peut également écraser le cartilage ou les autres zones à percer, au risque de les abîmer.

Qu’est-ce qu’un écarteur ?

L’écarteur d’oreille est très utilisé dans le cadre d’une pratique rituelle. Comme il s’agit d’un bijou posé dans un grand trou au niveau du lobe de l’oreille, il doit être installé très progressivement. Il est donc préférable de commencer par des piercings de petite taille et de les remplacer au fur et à mesure, jusqu’à obtenir la taille souhaitée. Dans tous les cas, il faut augmenter la taille de 0,5 mm par mois pendant le premier semestre, puis de 1 mm par mois pendant le deuxième semestre et ainsi de suite. Sachez, toutefois, que le trou doit être parfaitement cicatrisé pour pouvoir accueillir l’écarteur d’oreille.

Tout comme la réalisation du piercing, celle-ci nécessite certaines précautions comme la stérilisation des appareils et des accessoires. Les lobes cicatrisés doivent également être massés avec de l’huile deux fois par jour.

Avant de poser l’écarteur, vous devez d’abord le désinfecter avec un savon antiseptique. Cela permet de limiter les risques d’infection. Afin de faciliter l’insertion, vous pouvez l’induire d’une pommade. Pour une pose sans douleur, le mieux, est aussi de la réaliser après la douche, pendant que la peau est encore ramollie par l’eau chaude.

Et qu’en est-il de l’implant ?

Si le piercing et l’écarteur transpercent la peau, l’implant corporel ou microdermal, quant à lui, est directement inséré sous la peau, ce qui est assez étonnant. Il peut être posé dans différents endroits du corps : au niveau du front, du cou, de la poitrine, de la nuque, du ventre, de la main, etc. Le pierceur utilise alors des plaques de métal avec des pas de vis. Il réalise un petit trou dans la peau pour les recevoir. Des perles ou des strass peuvent ensuite y être apposées.

La pose d’un implant n’est pas si douloureuse que l’on croit. La douleur est à peu près la même que celle du piercing classique. Certains cas nécessitent, toutefois, l’utilisation d’anesthésie.

Les règles d’hygiène ainsi que les soins à pratiquer sont également les mêmes. La cicatrisation dure en moyenne 3 mois. Par contre, pour enlever votre implant, vous êtes obligé de vous rendre chez un professionnel. En effet, cette intervention doit se faire avec la plus grande minutie.

Quels sont les caractéristiques des bijoux anciens ?
Comment estimer la valeur de vos vieilles pièces d’argent ?